Les Chateaux de Poil

La commune est remarquablement pourvue en châteaux, dont aucun n'est très ancien et qui, étant tous habités, ne sont pas visitables, mais peuvent néanmoins être admirés de plus ou moins loin.

Le Mousseau est le plus proche du bourg : 750 mètres au nord-ouest de l'église. C'est depuis le chemin de Poil à St Léger-sous-Beuvray, vers le hameau de Corcelle, que l'on a la plus belle vue. Il s'agit d'un manoir du XVe siècle, dont subsistent deux tours découronnées séparées du corps de logis reconstruit probablement au début du XVIIIe siècle. C'était autrefois une puissante seigneurie, dont l'existence est attestée depuis le XIVe siècle.

Concley : le château est à 3 km au nord du bourg. On l'aperçoit dans les arbres, le long du chemin de Poil à St Léger-sous-Beuvray. Construit à la fin du XVIIIe siècle, il a pris la suite d'un édifice plus ancien.

Pierrefite, à 5 km au nord-ouest du bourg, le long du chemin de St Léger-sous-Beuvray à Larochemillay, est un château bâti au début du XXe siècle, dans le style chalet. Il ne semble pas y avoir eu de château précédemment, quoique la terre de Pierrefite ait été un fief attesté depuis le XVIe siècle. Sa situation, au sud du Beuvray et le long d'une des voies de Bibracte à la Loire, et son nom (Petra ficta, pierre dressée), qui évoque la présence ancienne d'un menhir ou d'une borne remarquable, témoignent de l'antiquité du site.

chateau etteveauxEttevaux (photo ci-contre), à l'ouest de la commune, le long de la D192 de Poil à Larochemillay et à la limite de ces deux communes, est une belle construction du XVIIIe siècle, édifiée sur un château beaucoup plus ancien. C'est le plus visible des châteaux de Poil, de par sa situation en bordure de route, encore que son plus bel aspect soit caché par le parc boisé.

VilletteCHATEAU DE VILLETTE a également été construit sur une ancienne maison forte, à 1500 mètres à l'ouest du bourg, sur une pente dominant le chemin de Poil à Millay. Son nom pourrait évoquer une ancienne villa gallo-romaine. L'actuel château est une belle construction du XVIIIe siècle, très classique, avec jardins à la française en terrasse.

Thil est situé à 2 km 500 au sud-ouest du bourg, le long de la voie protohistorique des "foires du Beuvray", et commande le col entre le Mont Dône et le Bois de Manizot, passage de la Bourgogne au Nivernais. Son importance passée fut donc certainement considérable. Il ne reste que peu d'éléments du château ancien, dont l'existence est attestée au XVe siècle, mais qui est beaucoup plus vieux. Le logis actuel, restauré, n'en représente qu'une partie, mais on peut voir, dans une tour intégrée dans ce bâtiment, des ouvertures en meurtrières indiquant le XIIe siècle, des pièces voûtées et des parois en torchis probablement de même époque. La cour attenante, en terrasse, est soutenue par un mur extrêmement haut ; un bâtiment à usage agricole, un peu plus bas, repose sur des caves imposantes. Tout cela laisse supposer l'existence ancienne d'une forteresse de premier plan.